“Troie” comme illustration du ROUGE

Le film « Troie », au delà du muscle, de la violence, du courage et de l’héroïsme mis en avant, est un magnifique révélateur d’un mode de pensée ROUGE réparti entre différents personnages.

Première phrase (en voix off) du film : « L’abîme de l’éternité nous hante. Aussi s’interroge t’on : Nos actes retentiront-ils à travers les siècles ? Des inconnus entendront-ils notre nom bien après notre mort et se demanderont-ils qui l’on était, si l’on bataillait avec bravoure, si l’on aimait avec fougue ? »

Première scène du film : Dans un affrontement entre 2 royaumes, la victoire est donnée à celui dont le champion a terrassé celui de l’autre. Le plus fort contre le plus fort. Lorsqu’un enfant vient chercher Achille qui a passé la nuit avec 2 femmes pour combattre le champion ennemi qui est tout simplement une montagne de muscle, l’enfant dit à Achille :

« Je n’aimerais pas l’affronter »

A cela, Achille lui répond : « Alors, ton nom sera oublié ».

Sur absolument tous les aspects, le ton ROUGE du film est déjà là clairement donné !

Voici une petite analyse pour bien cerner le mode de pensée ROUGE en fonction des différents personnages. Ils sont tous très différents, et pourtant tous tellement ROUGE.

En quoi, manifestent-ils une pensée ROUGE ?

Pâris (le fils de Priam, frère d’Hector et qui ramène Hélène à Troie) :

  • Son égoïsme quand il ne pense qu’à son aventure amoureuse et à la satisfaction de ses impulsions (ego) avant le bien être de sa famille et de son peuple.
  • Son manque de lucidité et de perspectives car il ne réalise pas les graves conséquences de l’assouvissement de ses désirs. Il ne les met pas une seconde en balance malgré les avertissements de son frère Hector.
  • Il vit dans un monde fun et simple sans vraiment prendre conscience des conséquences. Une fois à Troie et le mal fait, il est prêt à quitter la ville avec Hélène et à abandonner (une seconde fois) son peuple pour vivre en fuyant et en chassant le chevreuil. Il crée des plans court termes sur des impulsions.
  • Après avoir défié Menelas (ancien époux d’Hélène) par amour pour elle, il fuit en s’accrochant aux jambes de son frère au moment où Menelas va le tuer. Il est rongé, ensuite, par la honte car « ne pas montrer de bravoure face à la mort et pire que la mort. »

Agamemnon (Roi d’un grand nombre de royaume dont la Grèce et qui utilise le prétexte de son frère Menelas pour conquérir Troie) :

  • Il est assoiffé de conquête et veut asservir tous les peuples à son unique autorité.
  • Il jubile quand les rois s’agenouillent devant lui pour lui faire des présents.
  • De nombreuses citations du film, reflètent clairement sa pensée :

« Laisse la paix aux femmes et aux faibles »

« Les dieux ne protègent que les forts »

Il menace Achille que c’est le nom d’Agamemnon que l’Histoire retiendra car c’est lui qui écrira l’Histoire et fera tomber Achille dans l’oubli.

Menelas (Frère d’Agamemnon qui se fait abandonner par sa femme Hélène) :

Il est dominé par l’esprit de vengeance et veut à la fois :

  • détruire Troie car ses hôtes Troyens l’ont trahi dans sa propre demeure lors d’un pacte de paix en lui dérobant sa femme
  • tuer sa femme de ses propres mains

Achille (Guerrier grec, cherchant la gloire et contraint de guerroyer sous le régime d’Agamemnon dont il veut la mort) :

Achille est, à lui seul, l’archétype du Héros ROUGE en quête d’immortalité et renvoyant les caractéristiques de la force, de l’héroïsme, de la quête de liberté et de la gloire.

Quelques phrases à son propos :

  • Lorsqu’ Agamemnon parle de lui avec un de ses conseillers : « Achille n’est pas contrôlable, il peut se retourner contre nous » Le conseiller lui répond : « Il n’a pas a être contrôlé mais à être lâché sur l’ennemi ».
  • Le discours de la propre mère d’Achille qui est, elle même, dans un mode de pensée ROUGE : « Si tu restes, tu auras la paix, des enfants qui parleront de toi. Mais quand ils ne seront plus, tu seras oublié. Si tu vas à Troie, la gloire sera tienne. On contera tes victoires des milliers d’années durant. L’histoire retiendra ton nom. Mais si tu vas à Troie, tu ne rentreras pas. Ta gloire va de pair avec ta fin. Et je ne te reverrai jamais. »
  • Le message d’Ulysse pour le convaincre de se joindre à la bataille : « Tu as ton épée, moi j’ai mes ruses. Cette guerre sera inoubliable, tout comme ses héros ».

Et pour conclure sur Achille, son message vers ses Myrmidons avant de débarquer sur la plage : « Vous savez ce qui vous attend au delà de cette plage ? l’Immortalité !!! Elle est à vous !!!»

Priam (le Roi de Troie et le père d’Hector et Pâris) :

Priam à une grande tendance à croire plus les oracles et les signes qu’à écouter les conseils éclairés d’Hector et même de Pâris, à la fin, qui conseille de bruler le cheval de bois. Cela indique très clairement chez lui, un attachement fort aux rituels et à la superstition (MAUVE) mais également sa peur des dieux (ROUGE).

Un autre grand moment est quand Priam (un roi) après avoir baisé, à genoux, les mains d’Achille (le tueur de son fils) pour marquer le respect, tient ce discours : « Tu restes mon ennemi ce soir, mais même les ennemis peuvent se respecter » .

Hector (fils ainé de Priam et frère de Pâris) :

Hector est le seul personnage démontrant les capacités d’un stratège réfléchi qui croit plus en son intellect que dans les signes observés par les oracles (« Aigle qui tient un serpent entre ses serres » devant être le signe d’une victoire Troyenne) ou l’orgueil que les Troyens mettent dans la solidité des murailles.

En cela, il manifeste un niveau de conscience plus développé que ceux des autres ainsi qu’une pensée plus ORANGE. Néanmoins, il est parfaitement à l’aise avec son ROUGE puisque c’est à la fois un guerrier redoutable et également un meneur d’homme à dominante ROUGE. Son discours pour ses hommes devant les remparts est d’ailleurs très clair :

« Le code du troyen : Honorer les dieux, aimer sa femme et se battre pour son pays »

Pour résumer, les différents aspects d’une pensée ROUGE présentés dans le film sont :

  • Agamemnon : le pouvoir et l’asservissement à grande échelle
  • Achille : l’honneur et que le monde se souvienne de lui
  • Menelas : le respect et l’esprit de vengeance
  • Pâris : L’egocentrisme et les plans sur du très court terme
  • Priam : La soumission aux dieux et à son bourreau pour récupérer le cadavre de son fils
  • Hector : le meneur d’homme qui se fait respecter pour sa capacité à défendre la cité

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>